Comment Méditer : 5 conseils pour débuter

Vous êtes convaincu par les bienfaits de la méditation ? Alors, il est maintenant temps de commencer. Mais pas n’importe comment car bien méditer comporte quelques règles incontournables. La première séance de méditation est souvent un moment délicat, les pensées envahissent l’esprit et la frustration s’installe, mais à tort. Ce n’est que le début de l’entraînement pour le cerveau, c’est une nouveauté pour lui. Et comme pour tout commencement, un temps d’adaptation est nécessaire pour prendre du plaisir et arriver à ses fins. Rappelez-vous votre première séance de sport, ou votre première journée seul(e) avec bébé… au début, on souffre un peu et puis après on est heureux ! Il faut être patient et ne pas se juger. Avec le temps, vous pourrez méditer n’importe quand et n’importe où, mais en attendant cette perspective, voici 5 conseils pour débuter en méditation.

1. Choisir le bon moment pour méditer

Il vous appartient de trouver le moment le plus favorable à votre méditation. Ce peut-être le matin, pour affronter la journée plus sereinement, ou le soir avant de vous coucher. Cette deuxième option favorisera votre sommeil en vous aidant à chasser le stress de la journée. Mais, peut-être que d’autres moments sont plus propices à la médiation pour vous, en fonction de votre emploi du temps. Ce moment vous est consacré alors choisissez le bien. Au début, tout au moins, vous allez dédier un instant à votre médiation et le mieux est de ritualiser cet instant. Pour vous aider, faites-le à la suite d’une activité déjà ritualisée, comme avant la douche, après avoir sorti le chien, après la pause café du matin au travail… Pourquoi fixer un horaire ? Pour vous préparer mentalement à entraîner votre cerveau et pour ne pas risquer de repousser indéfiniment le moment. Lorsque vous aurez commencé, vous ressentirez un tel bien-être que vous pratiquerez sans doute plus souvent !

2. Se relaxer pour débuter la méditation

Se relaxer n’est pas méditer, mais c’est le point de départ, un préalable indispensable. Pour vous détendre, voici quelques pré-requis:

  • Le calme : choisissez un endroit loin de l’agitation, dans lequel vous vous sentez bien, car votre concentration risque d’être détournée par des conversations, des bruits que vous allez inconsciemment vouloir déchiffrer. Vous pouvez mettre une musique apaisante, sans parole ou encore un enregistrement de sons comme le bruit de la pluie, des vagues ou des oiseaux.
  • Le confort : mettez-vous à l’aise, adoptez une position confortable mais tout en gardant le dos bien droit, votre colonne verticale ne doit pas être courbée. Ainsi, allongé(e), en position du lotus ou de demi-lotus, assis(e) sur une chaise avec les deux pieds bien au sol ou encore debout sont des positions appropriées pour la méditation.

Lorsque tous ces éléments sont réunis, détendez-vous, relâchez-vous et puis immobilisez-vous. Votre corps doit rester statique tout au long de la méditation.

3. Fixer son attention

Pour commencer votre méditation, vous allez fixer votre attention. Vous pouvez garder les yeux ouverts ou mis clos et fixer un point devant vous ou un objet. Si vous fermez les yeux, concentrez-vous sur une image mentale. Vous pouvez aussi faire un balayage mental de votre corps, de ses points d’appui, en partant des pieds et en remontant vers la tête. Un autre moyen de fixer son attention est de répéter un mantra en boucle. Vous pouvez aussi, et c’est peut-être la manière la plus simple pour débuter, vous concentrer sur votre respiration. Vous allez respirer profondément en inspirant par le nez et en expirant par la bouche, lentement. Ainsi vous allez focaliser votre attention sur l’air qui circule dans votre corps.

4. Laisser glisser les pensées

Les premières séances sont compliquées car des pensées vont vous sortir de votre concentration. Ne luttez pas contre elles, ne vous y arrêtez pas, laissez-les glisser tels des nuages, l’une chassant l’autre. Plus le temps passera, plus vous serez capable de ne plus vous laisser envahir. Votre cerveau s’entraîne alors soyez indulgent envers vous-même et ne soyez pas frustré de ce phénomène. Si une pensée revient obstinément, alors essayez de l’analyser et de méditer sur elle justement, c’est sans doute qu’elle mérite votre attention, et vous y verrez plus clair ensuite.

Dans tous les cas, reconcentrez-vous, avec l’une des méthodes pour fixer son attention.

5. Pratiquer régulièrement la méditation

Pour acquérir rapidement un bon rapport à la médiation, vous devrez être bienveillant avec vous-même, ne pas vous juger et persévérer. Cela sera possible en pratiquant quotidiennement. Chaque jour, vous devez consacrer un moment à méditer. Vous allez commencer doucement, c’est-à-dire en programmant les premières séances sur une dizaine de minutes, puis plus vous serez à l’aise et si vous en éprouvez le besoin, plus vous augmenterez votre temps de méditation. Réglez une alarme douce pour sortir de l’état méditatif, c’est important que votre esprit ne soit pas accaparé par des questions du genre : depuis combien de temps ai-je commencé ?

La méditation est vraiment un outil bien-être à la portée de tous, si vous suivez ces 5 conseils simples, vous y parviendrez. Notez que pour vous aider à méditer, il existe des applications, des écoles de méditation et bien sûr des praticiens de médecine alternative qui sauront vous guider. Alors, plus d’excuses et faites-vous du bien !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>